Un Nouvionnais à Montréal

lundi 11 août 2008

J-1 avant le départ

... Et premier message pour ce blog qui devrait me suivre pendant ces (environ) 18 semaines.

La valise est prête, les dernières affaires prêtes à être rajoutées au dernier moment. Ça se concrétise.

 

Mais sans doute y'a t'il besoin d'un léger retour en arrière, afin d'expliquer comment j'en suis arrivé là.

    Septembre 2007.

Rentrée à l'IUT GACO de Charleville-Mézières, dans les Ardennes. (plus d'infos en cliquant sur le lien)

Des profs, des cours, des étudiants sympas, des étudiants moins sympas, des cours, des amis, un Resto U, des cours, enfin bon, un endroit d'études et de vie comme un autre quoi...

Et une présentation de début de formation comme les autres... Sauf un détail, qui retient l'attention de certains étudiants, dont moi : certains étudiants pourront effectuer un semestre, soit 1/4 du cursus, à l'étranger, à Montréal.

      Décembre 2007.

L'idée a le temps de faire son chemin. Je veux poser ma candidature pour cette formation.

          Début janvier 2008.

Tiens ! une nouvelle note d'information aux étudiants !

"Les Dossiers pour le semestre d'études au Canada sont disponibles au Secrétariat."

Un petit sprint plus tard, j'ai le dossier entre les mains. Oulà, il en faut des choses, plus ou moins faciles à trouver :

Un acte de naissance, un relevé de notes et un diplôme du Bac, un relevé de notes du 1er semestre et un certificat d'inscription à l'IUT. Deux lettres de soutien d'enseignants, une lettre de motivation personnelle et un virement international à organiser. Eh bien, au boulot ! Le dossier est envoyé par l'IUT. Diverses péripéties suivront, des demandes de renseignements tardives à nos futurs hôtes canadiens jusqu'aux dossiers arrivés incomplets en passant par des dossiers pas arrivés du tout...

Mais tout est bien qui finit bien ...

           Début Juin à Début Juillet 2008.

C'est officiel, 6 étudiants de Charleville partiront à Montréal pour étudier le marketing.

  Jusqu'à aujourd'hui... où plutôt demain, en fait ...

Prise de renseignements, remplissage de paperasses en tout genre, recherches d'aides financières... et petit boulot pour ramener un peu d'argent. Recherche aussi de ce qu'on peut ou doit emmener : possible/pas possible dans l'avion, papiers à avoir sur soi, assurances internationales, ...


IMGP0799

Et voilà, demain, à 6 heures, embarquement à Roissy Charles de Gaulle sur la Compagnie Air Transat.

Pas trop de stress, beaucoup d'excitation. Ça va être bien !

Posté par CedricB08 à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 13 août 2008

Jour J : On prend l'avion... mais d'abord on embarque ...

5h25 : Réveil. Départ prévu à 6h en voiture avec mes parents pour rejoindre Roissy pour 9h00. C'est le moment de vérité. Je commence à réaliser que quelque chose se passe.

Derniers regards sur ma chambre, qui sera refaite en mon absence, sur mon chat, sur ma maison, que je n'ai jamais quitté plus d'un mois depuis mon enfance. Mes frères dorment, je leur ai dit au revoir hier soir.

C'est parti, les derniers rajouts dans la valise sont faits, au revoir Nouvion Sur Meuse.
Je pars donc avec une valise qui devrait dépasser de quelques kilos la limite des 23 kgs, et un sac de sport en tant que bagage à main, un peu lourd, mais je suis costaud, hein ?

8h45 : Nous arrivons à Roissy, je descend mes bagages de la voiture. Elle fait quand même lourde ste valise ... bah à quelques kilos prêt, ça devrait aller ...

Je retrouve François et Pierre, mes deux futurs collocs qui sont de la même promo que moi.
On attend Delphine, qui partage notre billet d'avion, mais pas notre ponctualité ;).

1ère étape : 9h30,

C'est parti, on va s'enregistrer. Mais au fait, ça se passe comment ? J'ai jamais pris l'avion moi ...
Premier contact avec le personnel de Air Transat. On montre le billet électronique, nos passeports. Ça passe ...

Cédric 1 - Air Transat 0

2ème étape : 9h45 :

Bon, ça c'est fait, on avance dans la file d'attente walibi ... Mathilde, cinquième à partir des Ardennes, nous rejoint. On aperçoit un écran. "Bagage en cabine : max 10 kgs".
Aie, mon sac de sport dépasse sans problème.

Cédric 1- Air Transat 1

3ème étape : 9h50

Pas grave, je sort mon sac à dos de ma valise, je décharge un peu de mon sac de sport dans celui ci, je bourre ma valisette à pc portable, j'aurais deux petits bagages à main, et le sac de sport partira en soute. Na !

Cédric 2 - Air transat 1

4ème étape : 10h00

On arrive au comptoir d'enregistrement. Les quatre compères passent leurs bagages. Pas de problème. Je pose mon sac de sport : 9,5 kgs. J'avais raison,il dépassait bien. Je passe la valise. Eh, c'est le cumul les 31 kgs marqués là ? Non ?
Ah... et donc ca fait combien d'excédent de bagage ?
128 € !

Cédric 2 - Air Transat 2

Bon, je me serrerai un peu plus la ceinture, mais c'est pas grave, y'en a un peu besoin... (Je rigole hein). Bon allez, les bagages sont pris en charge, reste plus qu'à attendre de pouvoir embarquer, à partir de 10h30. Dernières discussions avec les parents, dernière blague, et au revoir à tous !

Fin de la partie "embarquement". Ça s'annonce pas si mal que ça.

10h30min15sec : on passe la police des frontières, deux gars très sympas, ca fait plaisir des policiers qui sourient ! Ensuite, passage aux détecteurs, pas de problème, sauf Mathilde qui se voit signifier qu'elle sera moins dangereuse pour les voyageurs sans son gel douche et son shampoing...

IMGP0806

Reste plus qu'à attendre de prendre la navette pour rejoindre l'avion. Et quand il s'agit d'attendre, à Roissy, on peut faire les crevards... Ah ah, une PS3 !

On appelle nos rangées pour la prochaine navette, on sort une fois de plus nos passeports, et c'est parti, on va embarque et on lâche la console, non mais !

IMGP0812

Quand on arrive, Robert est en train de faire le plein de la bécane. On pouvait pas prendre de photos, fallait pas ralentir l'embarquement des passagers dans l'appareil, donc du coup, pas de photos de l'embarquement. Seulement celle de Robert.


IMGP0816

IMGP0815A notre rentrée dans l'avion, notre stewart nous acceuille avec bonhommie. "Ca va bien ?", trois mots avec un accent Québecois à couper au couteau, çà a suffi pour me faire comprendre que ca y est, on est partis pour le Québec.

On se retrouve donc dans l'avion, Pierre et François à ma gauche,

Delphine à ma droite

Remarquez que deux de ces personnes sont célèbres, et ont donc passé de nombreux appels jusqu'à ce qu'on commence à bouger.

Bon, j'aurais eu du crédit, je l'aurais peut-être fait, en fait...

Ah, une hotesse annonce que Delphine peut rejoindre une autre de nos camarades ailleurs dans l'appareil, du coup la place à ma droite se libère. Eh bien, je pourrais étendre un peu plus mes pieds, c'est pas plus mal.

Bon allez, décollage à 12h36 précises, après que le commandant de bord nous ai souhaité une "bonne envolée". Merci !


Posté par CedricB08 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

On décolle... et on atterrit ...

Le décollage se passe sans souci et l'avion monte sans problème jusqu'à notre altitude de vol (12000 m environ), en un gros quart d'heure. Nous pouvons enfin détacher nos ceintures. Le commandant de bord nous annonce plusieurs collations servies à différents moments du vol, ainsi qu'un repas, le passage de deux films ou encore une vente de produits duty free. "Ça devrait passer vite avec un programme aussi chargé", se dit-on intérieurement.

Eh bien, comme s'en doutent sûrement ceux qui ont déjà pris l'avion, ce n'est pas le cas... En effet, 7 heures de vol, ca fait long.

J'ai eu un peu l'air bête à un moment, lorsque le steward m'a demandé si je voulais quelque chose à boire, je lui ai d'abord dit non, ayant l'impression que tout était payant... jusqu'à ce que j'apercoive qu'il servait de l'eau. je rappelle donc mon stewart. "L'eau c'est gratuit ?" -"Oui bien sûr. Vous seriez mort de soif pendant 7 heures si ca avait été payant ?" Bon, d'accord, j'aurais peut être pu demander le renseignement avant de refuser...

En fait, eau, boissons non alcoolisées et café sont gratuits. C'est très bien, un peu de caféine n'a jamais fait de mal pour tenir le décalage horaire...18907683

18922642Les deux films sont des films récents (!!!), contrairement à la légende qui veut que les films en avion aient plus de 50 ans, ou soient de série B. Jeu de dupes avec Georges Clooney (prononcez Clouniii comme notre commandant de bord) et Deux Sœurs pour un Roi. Accessibles en VO et en VF, alors rien que pour entendre la voix "What else ?" de Clooney, ça vaut le détour. Ça casse pas des briques, mais c'eût pu être pire ...

La réflexion vaut d'ailleurs pour le repas. Riz + poulet sauce pimentée. C'était pas mauvais, mais de là à dire que c'était bon ... ^^

Bon allez, encore quelques heures de vol à 800 km/h et on arrive à Montréal ...


Une heure avant l'atterrissage, le pilote nous informe que la descente va lentement commencer. Il nous demande également d'avoir la gentillesse de laisser descendre en premier les voyageurs qui prennent la correspondance pour Toronto. Ce qu'il répétera plusieurs fois pendant cette heure, afin de convaincre les éventuels indélicats.
C'est un quart d'heure avant l'atterrissage que nous re-bouclons les ceintures, et que mes oreilles explosent littéralement sous le changement de pression.
Le pilote s'amuse à faire pencher l'appareil à gauche puis à droite, ca nous fait marrer. On s'amuse d'un rien des fois ...

Ah ! L'avion atterrit, applaudissements... Hé mais c'est son boulot hein, vous applaudissez le balayeur qui ramasse un papier gras ? Le pilote nous remercie chaleureusement et nous informe qu'il aimerait nous revoir sur un autre vol. Parce qu'il nous a vu !!! et qui pilotait ?" Au fait, les passagers qui font la correspondance pour Toronto sont priés d'attendre en cabine que les autres descendent. Hilarité générale.
On descend, on est pressés de voir Montréal.

Posté par CedricB08 à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]